La gare Belfort Montbéliard TGV

La gare Belfort Montbéliard TGV

La gare Belfort-Montbéliard TGV s'élève en demi-pont au dessus des rails de la Ligne à grande vitesse à hauteur des communes de Meroux (90) et de Moval (90). Véritable zone de transit, elle est traversée chaque année par près d'un million de voyageurs. 

Gare TGV Belfort Montbeliard
Gare TGV Belfort Montbeliard
Fermer
©
Gare TGV Belfort Montbeliard

La gare est accessible

- en voiture (A36, sortie 11, direction Delle. RN 1019, sortie gare Belfort-Montbéliard TGV - La Jonxion);
- en bus avec Optymo www.optymo.fr;
- à vélo (itinéraire Francovélosuisse) ;
- et dès 2015 en train avec la réouverture de la ligne Belfort-Delle-Bienne. 

A l'arrivée comme au départ, les voyageurs ont le choix entre le parking longue durée, l'espace location de voiture, la zone de dépose rapide, la station de bus, de taxis ou le parking abrité pour les deux roues.

Accès facilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR)
Un parking réservé, des bandes de guidage podotactiles, un ascenseur et des informations en braille ont été prévus pour les personnes en situation de handicap.

 

Horaires et réservations

Consultez les horaires et réservez votre voyage au départ de la gare Belfort-Montbéliard TGV sur http://www.voyages-sncf.com/

 

Un projet original

La gare Belfort-Montbéliard TGV est la première grande gare conçue autour d'un quai central. Il mesure 400 mètres de long, 15 mètres de large et accueille de part et d'autre les TGV Rhin-Rhône.

Semblable à un vaisseau suspendu, la gare est reliée à ce quai par une rampe en pente douce de 225 mètres de long. La structure se caractérise par sa verrière de 350 m2 qui fait face au massif des Vosges. Son originalité réside également dans la mixité des matériaux qui la composent : le bois, l'aluminium et le verre.

Un bâtiment de Haute qualité environnementale (HQE)

Grande première dans une gare française, le chauffage du bâtiment est assuré par l'énergie géothermique. La chaleur est extraite à 100 mètres de profondeur, elle alimente les réseaux de chauffage, d'eau chaude et de ventilation. Un puits canadien permet également de réguler la température à l'intérieur du bâtiment afin que l'air qui entre soit plus chaud en hiver et plus frais en été. Enfin, des membranes photovoltaïques installées sur le toit assurent la production d'électricité tandis que des capteurs solaires produisent 40% des besoins en eau chaude.